Pourquoi ?

Si j’avais su qu’un jour je dévalerais une pente dans une charrette déguisé en princesse,

que je ferais 238 km en vélo avec vous,

que l’on se retrouverait perdu dans un étang bordé de quenouilles,

que l’on s’affronterait entre équipes à travers les bois et clairières,

que je me couvrirais de fougères pour gagner un sachet de lavande,

que je chanterais dans une bouée tractée avec vous,

que j’hurlerais de froid dans un parcours aquatique,

que nous serions débordés d’émotions suite à la rencontre d’un moine tibétain bouddhiste,

que l’on porterais les totems qui nous serions offert,

que nous arriverions à Strasbourg en gueulant nos cris de guerre,

que nous nous retrouverions dans la boue à 2h du matin, une tornade au-dessus de nos tête,

que nous dormirions deux nuits au Zénith de Strasbourg sous des sièges et sur des cartons,

si j’avais su un jour que nous danserions, sous les étendards et le ciel étoilé parmi 15 000 autres personnes semblables à nous comme si les jours à venir seraient les derniers.

Et si vous, vous aviez su que les scouts dépassent de loin les clichés qui les suivent, vous seriez tout simplement avec nous, dans un groupe, dans notre groupe, que je considère à présent comme une famille. 

Clément

Les commentaires sont fermés